Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à ma directrice de mémoire, Madame Maïté Vissault. Je la remercie de m'avoir soutenu dans ma recherche et d'avoir contribué généreusement à alimenter ma réflexion au cours de la rédaction.

Mes remerciements s'adressent aussi à mes amis Antoine Jacqz, Sophie Farza, Castélie Yalombo, qui ont chacun à leur manière chassé la fumée de mon cerveau.

Enfin, je remercie Paul Lemaire pour avoir prêté sa langue américaine à Une conversation confidentielle entre 11 personnes.